La guerre du vin de Sébastien Le Corre

La guerre du vin

Le film « la guerre du vin » est l’histoire d’un retour, après quatre décennies, sur la fusillade de Montredon-des-Corbières. C’est un coup d’arrêt porté à la révolte des « comités d’action viticoles ».
Le réalisateur Sébastien Le Corre nous plonge au cœur de cet événement.

 

Cont'en Corbières l'affiche de la soirée dédiée aux vignerons : documentaire La guerre du vinL’histoire de cette révolte viticole

Dans les années 60/70, les viticulteurs du Midi font parler la poudre. Et, ils défrayent la chronique.
Leurs revendications, en marge du syndicat officiel : freiner les importations de vin, réguler le marché agricole en Europe.
Barrages routiers, affrontements avec les CRS.
En conséquence, la tension monte, jusqu’au jour où tout bascule, le 4 mars 1976.

Ce jour-là, chez les milliers de manifestants qui se sont donné rendez-vous à quelques kilomètres de Narbonne, certains sont venus avec des fusils. Quand les CRS arrivent, les coups de feu détonnent.

Bilan : deux morts, des blessés par dizaines, et un paysage syndical qui, depuis, reste pétrifié à l’idée de rejouer la même tragédie.

En 2016, que reste-t-il des « comités d’action viticoles » ?

 

Le film est écrit et réalisé par Sébastien Le Corre. C’est une co-production France Télévision, les films d’ici Méditerranée et les films d’ici.

 

Le réalisateur Sébastien Le Corre

Sébastien Le Corre suit les cours de Claire Simon et commence à réaliser des films documentaires à l’Université Paris 8 :

  • « Récréations »
  • « Coûte que coûte »
  • « Gare du nord ») et d’Henri-François Imbert :
  • « Sur la plage de Belfast »
  • « Doulaye »,
  • « No Pasaran »

Pendant quelques années il est technicien décorateur à paris. Puis, en 2008, il décide de partir en Australie  pour y entamer une carrière de monteur.

Finalement, Sébastien rentre en France en 2015 pour concrétiser la réalisation de son premier film documentaire : « La guerre du vin« .

Il est parti à la rencontre d’ André, Popo, Juliette et les autres, ceux qui leur ont jadis donné corps.

Ils nous racontent la nature ambivalente de leur lutte, son côté violent, mais aussi le sentiment de nostalgie qui lui est associé.

Au bout du compte, il s’agit de porter un regard frontal sur ce combat pour en vaincre les fantômes,et enfin, avancer.

« La guerre du vin » sera présenté dans le cadre du festival Cont’en Corbières le mercredi 19 juillet 2017 en deuxième partie de la soirée dédiée aux vignerons.

Pour en savoir plus sur le programme : Le festival du conte de Cucugnan à Padern

Partagez cet article !

Laissez un commentaire